Aprés un moment de pause nous re-voila

La réforme quelle impact? volet 1 pour bien comprendre....

LE 19 MARS IL S'AGIT DE SE MOBILISER :

• Pour que les usagers est un service public de qualité. Qu'ils soient dans une petite ville ou une grande. C'est notre bien commun!

• Pour nos conditions de travail et donc la défense du statut de la Fonction Publique,

. Une reconnaissance salariale du travail des agents. Dégel Point d'indice bloqué depuis trop longtemps.

• Pour la défense de nos retraites.Nous avons cotisé ! Et nous cotisons toujours!
Une retraite descente pour tous.


                                   Ensembles toujours plus fort.
                                        Ne rattons pas le Rdv!

 

bonjour a tous,

Nous vous informons que nos bureaux on démenager, retrouver nous au 14 rue philibert Delorme à Garges derrière la maison des arts Louis Aragon.

au plaisir de vous recevoir

 CALCUL DE LA  GIPA

Nouvelles pratiques dans la Fonction publique Territoriale.

on en est là !!!!

                       Bien-être au travail !!!!!!!

 

         Un agent a été photographié durant ses jours de congé, durant le week-end par un détective privé mandaté par la mairie, afin de constituer à son encontre un dossier l’accablant de travailler pour un second employeur lors de ses périodes de repos.

Tout est parti d’une dénonciation de collègues signalant l’avoir vu dans un magasin de vêtements durant ses repos, et de l’avis de nos inquisiteurs en herbe se livrant à une activité illégale : travailler pour un second employeur.

Au lieu de se rapprocher de notre collègue afin de lui préciser les règles régissant le cumul d’activité rémunéré et lui rappeler si nécessaire, de déclarer toute activité à son employeur, nos chers défenseurs du bien-être au travail ont mandaté une enquête réalisée par un cabinet privé afin de constituer un dossier à charge contre notre collègue. Des photographies ont été prises à son insu durant plusieurs mois et un rapport présenté à l’administration.

Délation, filature, au service des relations humaines. Chacun jugera, pour notre part cela n’inspire que du dégout.

 

A ce jour, notre collègue n’a toujours pas été entendu, il le sera le 22 mars 2017, pourtant les premières photos fournies par le détective privé ont été prises en juin 2016. Ceci n’est pas un canular, mais un épisode bien réel vécu dans notre collectivité. Pour notre part nous demandons que M. Le Maire stoppe immédiatement la procédure disciplinaire et condamne avec sévérités les instigateurs de tels procédés.

point d'indice = 4,6860 € brut au 1er fevrier 2017

le 1er février GREVE DES ATSEM

DEPART COLLECTIF RDV DEVANT LE BUREAU SYNDIACL A 09H45 LE 1ER FEVRIER 2017

Le PPCR  : Parcours Professionel Carrieres et Rénumération doc a télécharger

livret PPCR Catégorie C au 1er janvier 2017
comprendre le PPCR et identifier ma situation
01er janvier 2017.pdf
Document Adobe Acrobat [1.2 MB]

« Madame monsieur,

Le contexte budgétaire, le rapport de la cours de comptes, les réformes décidées par l’Etat

obligent la collectivité

à faire évoluer son temps de travail, son régime de congés et ses règles d’attribution du régime

indemnitaire ». (Extrait du Courrier du Maire 26 septembre 2016).

REALITE OU MENSONGES ?

Notre syndicat vous invite à en débattre dans le cadre

 de l’heure d’information syndicale,

 

Le 18/10/2016 de 9h à 11h (grande salle)

 Ou de 13h30 à 15h30  (petite salle)

 Au cinéma Jacques Brel

 

Les mesures annoncées par la direction générale des services

dont vous avez eu communication par courrier du maire le 26/09/2016,

annonce un recul sans précédent et enterrent l’ensemble des acquis sociaux dans notre collectivité.

Nous ne pouvons rester passifs, la CGT s’engage à tout faire pour,

rejeter l’augmentation de la durée du travail, nous devons garantir les rémunérations en cas de maladie

 

 

Faites-vous entendre, participez massivement,

il en va de notre avenir, de celui du service public,

 et de la justice sociale bafouée une nouvelle fois dans notre collectivité !

le 9 mars 2016 manifestation  retrait de la loi travail : un pas en avant 3 siecles en arrière !!!!!

      LA CGT AVAIT RAISON !!                                        Monsieur le maire, la publication du rapport de la chambre régionale des comptes (CRC), confirme ce que la CGT dénonce depuis des années : la mauvaise gestion du personnel communal. La CRC relève de nombreuses irrégularités, qui ont eu pour effet d'accroître les inégalités entre les agents territoriaux. Signalons notamment les abus soulignés par la cour dans le versement d'indemnités à certains agents, l'utilisation de véhicules à des fins personnelles, la générosité dans l'attribution des heures supplémentaires, ou l'attribution de logements de fonction situés hors de la commune. Une telle générosité n'a pas été malheureusement, distribuée à la grande majorité du personnel. Car ce même rapport de la CRC qui signale le contrôle défaillant des carrières et des paies, constate aussi la forte progression des agents non titulaires. Dépenses inconsidérées pour quelques-uns, précarité et vaches maigres pour la majorité du personnel. Comme nous l'avons aussi signalé, la CRC relève la forte progression des arrêts maladie. Voici en la matière ce que la CRC écrit à ce sujet : « il n'est pas interdit de penser que les dysfonctionnements relevés au niveau de la gouvernance des ressources humaines puissent avoir des répercussions négatives sur les conditions de travail des agents et dont l'absentéisme peut constituer l'un des aspects révélateurs. » Ce « mal-être au travail » a été relevé à plusieurs reprises par notre syndicat qui a publié un tract sur ce sujet, révélant  la multiplication des cas de «  souffrance au travail » au point de se rapprocher d'une structure hospitalière spécialisée. La médecine du travail a aussi alerté sur les conséquences observées et en a informé le C.H.S. en novembre 2013. Bien que la CRC pointe la mauvaise gestion du personnel, pour notre part, nous n’incriminons pas le service des ressources humaines, qui a souvent travaillé en sous-effectif et dont la compétence s’est heurtée aux directives de l’autorité territoriale. Nous avons observé ces derniers mois un changement d’attitude de la part de la municipalité. Les élus du personnel sont enfin écoutés, et les documents nécessaires au fonctionnement des instances paritaires sont communiqués. Les négociations avec le secteur de l'animation est en ce domaine un exemple à suivre. Le rapport de la CRC n'est certainement pas étranger à ce changement d'attitude, et nous devons veiller à ce que cette dynamique persévère. Dès à présent Monsieur le maire, comme nous vous l'avons si souvent signalé, il vous appartient d'inscrire à l'ordre du jour du prochain comité technique, l'application des décrets de 2012 prévoyants la résorption de la précarité dans la fonction publique, il faut établir la liste de tous les agents occupants un emploi vacant, pouvant bénéficier d'un emploi statutaire et mettre ainsi un terme à la précarité et garantir l'égalité de traitement. Monsieur le maire, le régime indemnitaire doit faire l'objet d'une distribution équitable des montants alloués sans aucune exclusion. Monsieur le maire Il faut veiller à la protection des agents en arrêt maladie, et non les stigmatiser, en amputant leurs faibles ressources ou en les écartant de la promotion. Monsieur le maire, les volets d'accidents travail permettant une prise en charge immédiate des frais médicaux doivent être fournis dès le signalement de l'accident de service. La commission de réforme est la seule habilitée à se prononcer sur l'imputabilité et sur la consolidation des victimes d'accidents. Monsieur le maire, les plans de formation doivent être présentés dans l'intérêt du fonctionnement du service public et permettre à chacun les évolutions de carrière prévues par la loi. Monsieur le maire, les privatisations doivent rester l'exception.  Priorité à une gestion publique des missions exercées, l'expérience enregistrée dans ce domaine ne peut que nous conforter dans notre volonté de défendre le service public, exécuté par des agents territoriaux au service de la population. Monsieur le maire, les abus signalés par les personnels ou leurs représentants, dans les relations professionnelles doivent être immédiatement pris en compte. Les responsables de service doivent veiller à argumenter leurs décisions, uniquement sur des critères professionnels. La chasse aux sorcières et les discriminations de toutes sortes doivent totalement disparaître. Si les faits sont constatés les responsables doivent être sanctionnés. Monsieur le maire, si nous parvenons à atteindre nos objectifs, avec le soutien de l’autorité territoriale la confiance se rétablira. Alors oui ! Monsieur le maire, nous avions raison d'insister et de persévérer à défendre les règles d'un statut trop souvent ignoré. Monsieur le maire, la CGT est présente dans notre collectivité, elle agit sans interruption depuis des décennies et malgré les difficultés rencontrées s'emploie à porter les revendications légitimes défendues tant à Garges-lès-Gonesse que sur l'ensemble du territoire.  

PROTOCOLE DES ATSEM

AFIN D'ETUDIER CE NOUVEAU PROTOCOLE, DES REUNIONS  SERONT PROPOSEES AUX ATSEM DE GARGES  AFIN DE POUVOIR RECEUILLIR LES IMPRESSIONS  SUR CE DOCUMENT. NOUS VOUS INVITONS A VOUS LE PROCURERER SOIT PAR LE FORMULAIRE DE CONTACT ( dans l'onglet CONTACT) NOUS VOUS L'ENVERRONS PAR MAIL, ET POUR  CELLE QUI NON PAS DE MAIL IL EST DISPONIBLE AU BUREAU SYNDICAL.

LA 1ére REUNION DES ATSEM AURA LIEU

 LE 10 MARS AU BUREAU SYNDICAL DE 9H à 11H

Bonjour à tous,

 

 

Des sourires, pour chasser la tristesse,
De l’audace, pour que les choses ne restent jamais en place,
De la confiance, pour faire disparaître les doutes,
Des gourmandises, pour croquer et déguster la vie,
Du réconfort, pour adoucir les jours difficiles,
De la générosité, pour se nourrir du plaisir de partager,
Des arcs en ciel, pour colorer les idées noires,
Du courage, pour continuer à avancer !

 

A tous nos collègues :

il y a longtemps il y avait un méchoui...

 

Aujourd'hui nous vous proposons un barbecue. nous tournons sur les sites depuis mardi venez avec femme mari enfants pour un bon moment entre collègues nous arrivons sur vos sites pensez a prévoir votre inscription ce qui évitera plusieurs passages = 7€ par adultes et 4 pour les enfants de moins de 12 ans clôture des inscription mercredi
aucun bénéfice juste des quoi faire les courses et de passer un bon moment de partage
A Bientot

 

Frais de justice contre la biométrie au travail

 

Vous avez tous suivi nos collegues dans leurs combats. Nous avons besoin de Vous encore une fois.....

 

Pour la constitution en défense, l'instruction des dossiers, la rédaction des mémoires en défense et le suivi de 7 procédures le montant de nos frais s'élève a 8400€ TTC.
afin que nos collègues soient défendu nous sollicitons votre solidarité.
en vous remerciant d'avance

 

voici le lien: https://www.lepotcommun.fr/pot/k4l0pebr

 

 

 

        Nous vous informons que le syndicat CGT de Garges les Gonesse s’associe au mouvement des enseignants et parents d’élèves le 31 mars 2015.  Nous  déposons donc un préavis pour l’ensemble des agents des écoles à partir de 12 h 00.

 

 

GREVE NATIONNALE LE 09/04/2015

COURRIER A LA  MINISTRE :

la journée du 9 avril prochain constitue une journée d’action unitaire interprofessionnelle pour protester contre la politique d’austérité menée par le gouvernement et les visées régressives des représentants du patronat.

 

A l’occasion de la mobilisation qui aura lieu ce jour-là, l’UGFF CGT appelle les agents à cesser le travail.

 

En conséquence, je vous prie de bien vouloir considérer la présente comme valant préavis de grève pour la journée du 9 avril 2015, ainsi que pour les nuitées en amont et en aval de celle-ci pour les agents travaillant en horaires décalés.

UN RASSEMBLEMENT AURA LIEU A ARGENTEUIL COMME CE FUT LE CAS A GARGES

nous sommes en attente des horaires et lieu ..........

Il est important de ce mobiliser plus de 400 agents perdent leurs emplois a Argenteuil !!!!!!!  ils sont en gréve depuis 25 jours!!!!

 

SOLIDARITE

 

ATTENTION

 

TITULAIRES OU NON TITULAIRES

venez vous renseigner au bureau syndical

 

Pour la mise en oeuvre de la GIPA 2014 les références prises en comptent sont vos indices du 31 décembre 2009 et du 31 décembre 2013.

 

Le texte pour la GIPA 2015 est paru en janvier2015 les références qui seront prise sont 31 décembre 2010 et 31 décembre 2014

 

TOUTE L'EQUIPE DU SYNDICAT CGT VOUS PRESENTE A VOUS ET VOS PROCHES LEURS MEILLEURS VOEUX POUR 2015 QUE CETTE NOUVELLE ANNEE VOUS APPORTE   BONHEUR,  RECONCONFORT , SANTE

Vous avez fait le choix de placer une nouvelle fois votre syndicat CGT

 

 

Merci à toutes et à tous pour la reconnaissance du travail accompli par vos élu(e)s durant ces six dernières années : revalorisation du régime indemnitaire des catégories C et B, respect du droit des agents, défense individuelle des collègues, mises en stage, défense du service public…

 

Merci à toutes et à tous pour votre confiance et soyez certains que nous défendrons au mieux les intérêts de tous durant ces quatre prochaines années.

 

Maintenant, nous devons agir ensemble dans le respect et la solidarité pour :

 

  • la défense des conditions de travail,
  • le maintien de la qualité du service public et la défense du statut,
  • l’avenir des personnels,
  • le maintien des droits acquis à Garges
  • la prise en charge des mutuelle et prévoyance.

 

Solidaires et unitaires, votre syndicat CGT reste à votre écoute et vous appellent à la mobilisation dans les différentes initiatives pour réussir ensemble à faire aboutir vos revendications.

 

 

 

Vous avez choisi la CGT comme 1e force syndicale pour défendre vos intérêts …

  

…Vous pouvez toujours compter sur nous pour vous défendre sans relâche, porter vos revendications dans l’intérêt de tous, ne pas signer des accords pourris, et surtout, lutter avec vous sans vous faire de fausses promesses

 

Dernière ligne droite demain c'est le jour J n'oubliez pas de venir voter au salon d'honneur de la mairie de 08h30 à 17h30 avec votre carte d'identité
Des navettes sont a votre disposition nous vous avons donner les info
COMPTANT SUR VOTRE PARTICIPATION
CGT GARGES
A demain

je vote et fais voter CGT le 04/12/2014

Le 04/12/2014 le vote pour les elections Paritaires aura lieu a l'hotel de ville  au salon d'honneur de 08h30 à 17h00 n'oubliez pas votre carte d'indentité .

A partir d'aujourd'hui  et pendant 3 jours vos délégués tournent sur tout les sites pour vous informez des horaires des navettes mises a dispositions pour les site éloignés de la mairie: 

MINIBUS du Services Jeunesse  CX -139-WG (remplacé par un bus de 30 places)

SECTEUR 1 : devant Dulcie matin + après-midi /    

Matin /Départ : 8h45 à 10h00

Aprés-Midi :  13h30 à 14h30

Moulin

Dulcie

Coubertin

Gymnase Colette Besson

Dolto

 

SECTEUR 2 : devant la poste du vieux pays + Jaurès matin + après midi

Matin / départ : 10h15 à 11h15

Après-Midi : 14:45 à 15h45

Langevin prim

Langevin mat

Jaurès

Carnajac

Crèche Duvivier

 

MINIBUS du CCAS  CB-606-XK

 

SECTEUR 3 : devant V. Hugo prim mat + devant la piscine Matin + après midi

Matin /  Départ 8h30 à 9h30

Après-midi 13h30 à 14h30

Daudet

Anatole France

Victor Hugo

Neruda

Cube Corot

 

SECTEUR4

Matin / départ 9h30 à 10h30

après-midi: 14h45 à 15h30

Prévert  et curie mat et prim matin + après midi

 

Après-Midi Départ 15h30 à 16h30

Secteur 5  CTM  matin + après midi

 

ils vous distribus un trac, des cartes à jouer et .....des bombons!!!!!!

La CGT c'est VOUS!!!

pour une CGT plus Forte! je vote CGT!

 

LA CGT TOUJOURS A VOS COTES

SOUTIEN DES PARENTS D'ELEVES

La mobilisation ne s'arrete pas .

A l'ntention des parents

Les agents territoriaux chargés d’accueillir les enfants dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires sont en grève reconductible de 15h15 à 16h15 depuis le 06/10/2014.

 

           Ce conflit a été décidé face au refus de la municipalité d’engager une véritable négociation avec les personnels et leur syndicat CGT qui revendiquent une prise en compte des nouvelles responsabilités qu’engendre cette réforme.

        

Pour les ATSEM en particulier à qui l’on demande aujourd’hui un rôle d’éducateur, ces nouvelles missions génèrent un stress lié à un investissement professionnel pour lequel elles n’ont pas été suffisamment préparées.

 

         Alors que la municipalité peine à recruter tous les intervenants nécessaire afin de répondre aux exigences de sécurité et de qualité des ateliers proposés, les ATSEM investies depuis de nombreuses années auprès des enseignants remplissant déjà les missions de service public, devraient pour certaines attendre encore des années avant d’intégrer un emploi statutaire. Les besoins sont criants. La précarité dans ces conditions est inacceptable. Nous ne pouvons pas nous résoudre à remettre au lendemain l’intégration de ces agents trop longtemps précarisés.

 

Il appartient au Maire de Garges lès Gonesse d’appliquer comme son homologue de Sarcelles les mesures afin de sécuriser des emplois devenus tellement nécessaire.

 

Le salaire est aussi une revendication évidente aux vues des nouvelles exigences qui leurs sont demandées.

La municipalité a su investir des centaines de milliers d’euros dans le contrôle biométrique des horaires de travail. Ce dispositif qui a couté une fortune a été invalidé par la CNIL.

 

L’argent a été dépensé en pure perte sans qu’à aucun moment M. Le Maire est trouvé la dépense excessive.

 

Il semble qu’à Garges comme ailleurs l’euro n’est pas la même valeur selon la destination pour laquelle l’argent est employé.

 

Les agents territoriaux ne sont pas isolés.

 

Les fédérations de parents d’élèves nous apportent leur soutien et les syndicats d’enseignants envisagent de s’associer aux actions à venir.

 

Nous sommes conscients des difficultés rencontrés par les parents. Les ATSEM et les animateurs, se mobilisent pour défendre la qualité de l’accueil proposés aux enfants.

La CGT aussi, fait des propositions et reste vigilante à ce que les normes d’encadrement soient respectés et que les conditions nécessaires aux missions de services public soient remplies.

 

Il appartient à la municipalité d’ouvrir une véritable négociation avec les partenaires sociaux, d’examiner dans l’intérêt du service public les propositions avancées par La CGT et les personnels.

Un courrier pour les parents d'éléves est en préparation et sera diffusé trés prochainement

un courrier aux parents d'éléves est en préparation article de presse d'aujourd'hui 14/10/14

ACTION RYTHMES SCOLAIRES

 

Les ATSEM et Animateurs seront en      débrayage reconductible à compter du 13/10/2014 de 15h15 à 16h15 sur le temps des rythmes scolaires.

Ces temps sont source de nouvelles missions. D’augmentation d’effectif d’enfants dans les centres de loisirs

Les revendications portent sur la revalorisation du régime indemnitaire, les mises en stages des emplois précarisés, sur le calcul des heures de travail.

 

RASSENBLEMENT A COMPTER DU LUNDI 13 OCTOBRE 2014 SUR LE PARVIS DE L’HOTEL DE VILLE A 15H15

OU L’ASSEMBLEE DECIDERA DE RECONDUIRE OU PAS  CE DEBRAYAGE

SOUTIEN AUX ATSEM ET ANIMATEURS

>

ASSEMBLEE GENERALE ATSEM ET NET BATIMENT LE 07/07/14 DE 9H30 A 11H30 AU BUREAU SYNDICAL  SUR LES TAP

LES JUSTIFICATIFS IMPOT SONT PRET A RETIRER AU BUREAU

PREAVIS DE GREVE LE 18 MARS DEPOSE NON AU PACTE D'AUSTERITE

MARDI 18 MARS 2014 :
SALAIRE, EMPLOI, PROTECTION SOCIALE, SERVICES PUBLICS
NON AU PACTE D’AUSTERITE !

Le syndicat CGT des territoriaux de Garges-lès-Gonesse vous souhaite ainsi qu'à tous vos proches une bonne et heureuse année 2014.

 

Cette année sera une année charnière. Beaucoup d'entre vous évoquent les échéances électorales à venir : elles concernent les élus municipaux mais aussi les représentants du personnel. Cette actualité nous offre l'occasion de faire le point sur la gestion menée par l'administration de Garges-lès-Gonesse envers le personnel et sur l'activité de vos élus CGT.

Le gouvernement Ayrault n'est pas à la hauteur des espoirs qu'a suscitées la campagne électorale de 2012. Le bilan est maigre. Marylise Lebranchu, notre ministre évoque la nécessité de réévaluer le point d'indice gelé depuis quatre ans.

La récente réforme des retraites se calque sur les mesures précédentes. 60 ans doit rester l'âge légal de départ. Pour défendre ce droit, notre syndicat a participé à la journée d'action du 10 septembre 2013. De même, nous nous associons au préavis de grève du 6 février 2014 lancé par la fédération CGT des services publics afin de faire aboutir les revendications des fonctionnaires territoriaux.

 Ce que nous n'avons pas accepté par le passé nous ne l'accepterons pas en 2014.

 Durant toute la durée du mandat municipal qui s'achève, nous nous sommes opposés à la gestion désastreuse du maire et de son administration. Jamais auparavant, nous n'avions connu un tel mépris envers le personnel et leurs représentants.

 L'exemple de Garges-lès-Gonesse pourrait servir de sujet à des étudiants d'écoles de management, un peu comme un laboratoire ou une vitrine où seraient exposées toutes les erreurs et fautes à ne pas commettre.

 

L'installation du système de contrôle biométrique des horaires de travail aura été la priorité du maire. Les centaines de milliers d'euros investis dans ce dispositif, auraient été bien mieux utilisés par la prise en charge des frais de mutuelle : la loi de 2011 le permet et l'encourage.

 Au lieu d'intégrer les salariés précarisés dans la fonction publique, ce mandat aura donné la priorité à la privatisation des services. On comprend mieux la volonté du maire d'offrir des contrats renouvelables. Précarisés, les emplois sont susceptibles de disparaître plus aisément.

 Ce mandat est aussi celui du mal-être au travail, jamais autant d'agents n’auront déclaré souffrir de l'arbitraire et éprouver un sentiment de découragement face au mépris ressenti. La direction des ressources humaines aura adressé des dizaines de courriers ayant pour objet des procédures disciplinaires, certains portés par la police municipale.

 

La réunion du CHS du 29/11/2013 illustre l'ambiance sulfureuse qui s'est installée. La médecine du travail a présenté un rapport, dans lequel un chapitre est consacré au mal-être au travail. Celui-ci évoque les difficultés rencontrées par le personnel dans le   cadre de ses consultations.                                                     

 

Ce rapport précise que durant 20 années d'exercice professionnel, le docteur n'aura jamais autant vu de souffrance au travail.Face à son bilan, Monsieur le maire

Envisage ………………. Le changement du médecin du travail !!

 

Monsieur le Maire si changement il y a, nous l’envisageons vers une autre direction. Celle d’une équipe Municipale renouvelée et attentive au bien être de son personnel.


Le 15/01/2014


A GARGES : ON MARCHE A L’ENVERS !!!!

ENCORE UNE FOIS !!!!

LE PROCES VERBAL DU CHS QUI A EU LIEU LE 29/11/2013

SUR LE RAPPORT DE LA MEDECINE DU TRAVAIL

EST ARRIVE !!!!!

SURPRISE !! IL EST DEJA PARTI EN PREFECTURE SANS NOTRE SIGNATURE, SANS POUVOIR FAIRE DE REMARQUES SUR LE COMPTE RENDU !

NOUS NOUS POSONS ENCORE UNE FOIS LA QUESTION :

POURQUOI SIEGER DANS LES INSTANCES PARITAIRES ? PUISQUE L’ADMINISTRATION ET LA MUNICIPALITE SONT SEULS A BORD ET DECIDENT DE TOUT.

CELA DEMONTRE ENCORE UN FOIS LE MEPRIS ENVERS LE PERSONNEL ET SES REPRESENTANTS

TOUTE L’ÉQUIPE DU BUREAU SYNDICAL

VOUS SOUHAITE DE BONNES FÊTES DE FIN D’ANNÉE

PREAVIS GREVE NATIONNAL 05 DECEMBRE 2013

Appel à la grève nationaledans l’unité le jeudi 5 décembre

Le 14 novembre, la Fédération des Services Publics CGT, la CGT Educ’action, la

FNEC-FP-FO, la Fédération SPS-FO, la Fédération SUD Éducation, la Fédération SUD Collectivités Territoriales et la FAEN ont appelé à la grève nationale pour obtenir la suspension immédiate de la mise en œuvre de la réforme, l’abrogation

du décret sur les rythmes scolaires et pour une autre réforme. Les enseignants et les agents et les fonctionnaires territoriaux étaient en grève et ont manifesté massivement.

Pour toute réponse, Vincent Peillon prétend d’une part annualiser les obligations de services des enseignants du primaire assurant des fonctions de remplacement ou exerçant sur des postes fractionnés et d’autre part élargir l’abaissement des taux d’encadrement à l’ensemble des activités extra scolaires.

Les personnels et les élèves devraient donc faire les frais de la réforme.

La réforme des rythmes, mise en place à la rentrée 2013 pour un peu plus de 20 % des écoliers, fait apparaître de grandes difficultés. Déjà de nombreuses communes annoncent leur refus de la mettre en place en 2014.

En faisant glisser les missions d’enseignement de l’Éducation nationale vers les communes, elle crée de graves inégalités de traitement sur le territoire, et crée une confusion entre scolaire et périscolaire (locaux, activités…).

Elle va à l’encontre de l’intérêt des enfants et de celui de l’ensemble des acteurs concernés.

Cette réforme bâclée a été mise en œuvre contre l’avis d’une majorité des personnels et de leurs organisations syndicales, elle a été imposée sans les moyens d’encadrement nécessaires.

C’est un échec pour Vincent Peillon et ceux qui le soutiennent encore, le ministre doit en tirer les conséquences et retirer son décret.

A l’intersyndicale du 20 novembre, au siège du SNUipp-FSU, les organisations Fédération des Services Publics CGT, CGT Educ’action, FNEC-FP-FO, Fédération

SPS-FO, SUD-Éducation, Fédération SUD Collectivités Territoriales ont pris acte positivement de la proposition du SNUipp d’appeler les enseignants du 1 er degré à la grève sur une plate-forme qui revendique notamment la suspension de la réforme des rythmes.

Le ministre ne peut se prévaloir d’aucun consensus, il doit répondre au personnel, il doit répondre à la grève.

Pour l’unité d’action de l’ensemble des personnels concernés, les organisations syndicales, Fédération des Services Publics CGT, CGT Educ’action, FNEC-FP-FO,

Fédération SPS-FO, SUD-Éducation, Fédération SUD Collectivités Territoriales, réunies en interfédérale le 21 novembre 2013, appellent l'ensemble des personnels du 1er degré ainsi que les personnels des collectivités territoriales, animateurs, éducateurs territoriaux, enseignants artistiques territoriaux et

ATSEM, adjoints techniques … à faire

grève le jeudi 5 décembre 2013, pour obtenir la suspension immédiate de la mise en œuvre de la réforme et l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires.

Nos organisations appellent leurs instances locales et départementales à se réunir en intersyndicales et en assemblées générales avec les personnels, dans le cadre unitaire le plus large possible, pour assurer le succès de la grève du 5 décembre et des suites à donner à cette lutte pour imposer une autre réforme.

Les organisations syndicales se réuniront à la suite du 5 décembre dans l’unité la plus large possible pour faire le point sur la poursuite du mouvement pour faire aboutir ces revendications.

 

 

 

COLLOQUE SOUFFRANCE AU TRAVAIL

 

Bonjour, je m'appelle Jean Ruiz, je travaille depuis 77 à la ville de Garges-lès-Gonesse. Je suis délégué syndical CGT et c'est à ce titre qu'avec mes camarades nous sommes entrés en contact avec la cellule souffrance et travail afin de trouver de l'aide et chercher à comprendre avec des professionnels si les maux dont souffrent les agents territoriaux de notre ville peuvent trouver un remède.

Garges-lès-Gonesse se situe dans le Val-d'Oise à une dizaine de kilomètres de Paris. Notre commune compte 42 000 habitants et près de 900 agents territoriaux travaillent en mairie. Historiquement c'est une ville qui a été gérée durant près de 50 ans par la gauche et en particulier le parti communiste. Depuis 95 la mairie a basculé à droite.

L'activité syndicale s'est toujours maintenue à un bon niveau dans notre collectivité. Nous avons durant des décennies maintenu un dialogue avec les différents maires qui se sont succédés ce qui a toujours permis, à notre sens, une gestion équitable des salariés, avec en particulier une approche statutaire respectée. Les droits collectifs et individuels étant garantis nous n'avons jamais avant ces dernières années connues et encore moins évoqué avec la médecine du travail la notion de mal-être au travail.

Le mal-être au travail s'est installé dans notre collectivité dès le début de l'année 2009. L'arrivée d'un nouveau directeur général des services à coïncidé avec une dégradation tous azimuts des conditions de travail.

En particulier le management a pris un tour très autoritaire, bien loin d’une gestion concertée des ressources humaines.

Le premier signe d'alerte s'est manifesté par une remise en cause de tous les accords collectifs qui engageaient la municipalité avec le syndicat et ce sans qu'il y ait jamais eu aucun débat. Cette politique de gestion du personnel a conduit à précariser le plus possible le personnel et à isoler les syndicats.

La mise en place début 2010, d'un dispositif de contrôle des horaires par lecture biométrique de l'empreinte de la main a été un point culminant. Ce dispositif très coûteux a depuis été jugé disproportionné par la CNIL qui est très vigilante sur ce point. Malgré cela le dispositif perdure dans notre collectivité et des caméras de vidéosurveillance sont installées sur les lieux de travail.

Pour un oui pour un non les agents sont convoqués à des entretiens disciplinaires. Les motifs ne sont pas évoqués. Des courriers menaçants sont adressés au personnel, parfois portés aux agents par la police municipale. Les convocations sont toujours accompagnées de menaces de sanctions.

Nos collègues n’osent plus franchir le seuil du local syndical. Les agents n’ont pas le droit de se regrouper à plus de trois pour la pause-café dans l'hôtel de ville. Les volets d’accident travail sont délivrés arbitrairement par l’administration et non plus systématiquement comme c’était le cas auparavant, alors que c’est à la commission de réforme préfectorale de décider la validation d’un accident de service. Le principe de précaution n'a pas été appliqué pour des intoxications aux produits d'entretien dans les écoles. NOUS AVONS DEVELOPPER LORS DU COLLOQUE.

Des salariés de plus en plus nombreux sont recrutés sur CDD de six mois renouvelables, ce qui les place en situation précaire vis-à-vis de l’emploi et génère donc chez eux de la crainte, du mal-être.

Les autres, ceux qui bénéficient des garanties statutaires subissent le développement de méthodes brutales de management, en particulier des manœuvres de mise au placard. Les collègues sanctionnés perdent leur poste de travail, ils sont isolés, on ne leur fournit plus aucun travail en relation avec leur qualification. Beaucoup de cadres en particulier n'ont trouvé leur salut que par leur démission ou la mutation, d'autres sont victimes de pathologies qui vont de la dépression aux problèmes cardio-vasculaires.

La façon de servir n'est plus la référence de l'évaluation.

La hiérarchie pratique également des méthodes de discrimination syndicale. Tous les agents connus pour leur sympathie avec la CGT sont exclus des promotions. Notre syndicat paye un lourd tribut. Nos carrières sont stoppées et tout est mis en œuvre pour nous menacer y compris lorsque nous intervenons dans l'urgence pour soutenir des collègues victimes de harcèlement qui sont au bord du suicide.

Nous avons dans un tract diffusé ce mois d'octobre, alerté le personnel sur cette problématique. Les agents discriminés attendent souvent et c'est compréhensible une réponse juridique à leur situation. Nous connaissons les difficultés d'engager des actions en justice. L'administration se cache toujours derrière des motivations d'intérêt de service.

La médecine du travail est sensibilisée à ce problème. Nous savons que le personnel évoque dans son cabinet cette souffrance qui a conduit le médecin à établir un rapport qui aurait dû être présenté et défendu en CHS. Cependant, l'administration a déplacé le CHSCT où devait être discuté ce rapport à une date à laquelle le médecin ne pouvait être présent. Nous avons donc fait reporter ce point afin que le médecin du travail puisse être présent.

Il devient d'autant plus difficile, d'apporter des solutions en interne lorsque le premier magistrat de la ville est aux commandes mais que l'administration agit sur ordre du directeur général. Au travers des exemples que nous connaissons, la souffrance et le mal-être que subissent les agents relèvent d'une stratégie de management.

Notre expérience nous conduit déjà à mesurer le rôle positif que peut apporter un événement comme celui d'aujourd'hui. Nous sommes impliqués avec les élus du personnel et la médecine du travail à dénoncer les agissements préjudiciables à la santé du personnel. Le simple fait d'avoir fait état par écrit dans un tract diffusé à l'ensemble du personnel de notre contact avec la cellule souffrance au travail, et d'avoir fait savoir notre participation au colloque d'aujourd'hui, a déjà desserré l'étau.

Il reste beaucoup à faire. Un grand nombre d’agents attendent et espèrent beaucoup des échéances politiques qui se profilent début 2014. Mais nous devons continuer à mener des actions pour faire reconnaître la dégradation de la situation et les conséquences sur la santé des agents et pour essayer d’infléchir cette évolution. Pouvoir rencontrer la cellule souffrance et travail et participer à ce genre de réunion nous aide beaucoup.

CHS

le CHS se réunira le 29/11/2013 afin d'examiner le rapport de la médecine du travail et nous insisterons fortement sur le mal être au travail......

CHS

le 17/10/2013 devait se tenir le CHS les représentants du personnel SUD et CFDT n'étant pas présents, le quorum n'était pas atteind nous avons dû le reporter.

Réunion CSD

Comité départemental vendredi 1 1 octobre s'est réunis le vendredi 11 octobre
 
Réunion de la CSD à Garges les Gonesse

PREAVIS DEPOSER LE 03/09/2013

Pour les territoriaux de Garges Lès Gonesse

Fonction publique : CGT, FO, FSU et Solidaires appellent à la

grève le 10 septembre

Les organisations syndicales de la Fonction publique CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, appellent tous les agents et les retraités de la Fonction Publique à se mobiliser, à se mettre en grève avec les salariés du secteur privé dans les manifestations qui se tiendront le 10 septembre 2013 pour rejeter le projet de réforme des retraites porté par le gouvernement Ayrault.

Ce projet de loi qualifié de juste par le gouvernement, accroît en réalité la fragilisation de notre système de retraites. Les quatre organisations syndicales de la Fonction Publique se félicitent d’ores et déjà de l’abandon de certaines options par le gouvernement suite à la pression exercée collectivement comme, par exemple, la mise en cause du calcul de la pension sur les six derniers mois.

Dans le même esprit, les quatre organisations prennent acte des mesures concernant la pénibilité et les injustices faites aux femmes et aux temps partiels.

Pour autant, ce projet s’inscrit clairement dans la logique régressive construite par les réformes de 1993, 2003, 2007 et 2010. L’annonce d’un allongement de la durée de cotisation à 43 ans, en 2035 pour les natifs de 1973 et après, constitue une provocation et une véritable hypocrisie.

Cet allongement recule de fait l’âge de départ à la retraite et signe inévitablement la baisse des pensions pour tous les futurs retraités.

En 2010 l’actuelle majorité gouvernementale a combattu la loi Fillon. Le projet actuel non seulement valide celle-ci mais l’aggrave bel et bien.

Ce que nous n’avons pas accepté en 2010 nous ne l’accepterons pas davantage en 2013 !

S’agissant du financement, encore une fois, le gouvernement fait le choix de réduire le pouvoir d’achat des salariés et des retraités et déroule un tapis rouge pour le monde de l’entreprise qui sera le seul à bénéficier d’une mesure de compensation en échange de la hausse des cotisations patronales.

Le financement des retraites nécessite de construire des alternatives par l’apport de ressources nouvelles, tout particulièrement en améliorant le pouvoir d’achat des salariés et en créant des emplois. Il est urgent d’augmenter l’ensemble des salaires, du privé comme du public, ce qui impose de revaloriser réellement le SMIC et d’en finir avec le gel du point d’indice.

Dans une situation où il y a près de 5 millions de chômeurs et chômeuses, où la moitié des salariés ne sont plus dans l’emploi au moment de faire valoir leur droit à la retraite, les projets du gouvernement sont inacceptables.

Les organisations syndicales de la Fonction publique CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, s’engagent résolument contre ce projet et appellent à la journée d’action interprofessionnelle du 10 septembre, pour mettre un coup d’arrêt à cette nouvelle attaque de nos droits à la retraite.

 

Garantie Individuelle du Pouvoir d'Achat

« Un arrêté du 18 avril 2013 fixe les éléments  à prendre en compte pour le calcul de l'indemnité dite de garantie individuelle de pouvoir d'achat (Gipa) au titre de l'année 2013.

Ainsi pour la période de référence fixée du 31 décembre 2008 au 31 décembre 2012, le taux de l'inflation à prendre en compte est de 5,5%, la valeur moyenne du point  en 2008 est de 54,679 et la valeur moyenne du point en 2012 de 55,563. »

En juin nous apprenions par oui-dire que pour bénéficier de la GIPA chaque agent devrait en faire la demande individuellement ! Ce qui n’était pas tolérable nous avons eu une discussion qui pour une fois a porté ces fruits la GIPA sera versé  à la fin juillet chaque agent qui n’a pas eu d’évolution entre décembre 2008 et décembre 2012 touchera la GIPA  pour calculer copier le lien ci-dessous entré l’indice de 2008 et celui de 2012. Nous vous invitons à faire ce calcul car il se peut qu'il y est des oublies

http://www.fonction-publique.gouv.fr/files/files/statut_et_remunerations/pouvoir_achat/pdf/simulateur-GIPA-2013.xls

 

LE BUREAU SYNDICAL SERA FERME DU 5 AU 15 AOUT

VOUS SOUHAITANT BONNE VACANCES A TOUS

NOUS VOUS RETROUVONS EN SEPTEMBRE

REPRESENTANT DU PERSONNEL EN DECHARGE TOTALE D’ACTIVITE SYNDICALE RECU DEMAIN MARDI 18 JUIN 2013 A 14H POUR SANCTION DISCIPLINAIRE POUR NE PAS AVOIR DONNE LEURS HORAIRES DE TRAVAIL

Sur invitation de M. Hussein Mokhtari Conseillé Général et Conseillé Municipal nous avons rencontré Mme la ministre de la fonction publique Mme Marylise Lebranchu le 06 mai 2013 nous avons pu échanger sur tous les problèmes (enfin survoler).

Au regard de ce que nous avons expliqué, elle nous a annoncé que le ministère nous contacterai pour avoir plus de détail.

Nous avons eu  un rendez vous le 21 mai 2013. Très bonne écoute du ministère qui nous a rassuré et qu'il ferait intervenir le Préfet du Val d'Oise.

Aujourd'hui nous sommes dans l'attente.

Chers collègues,

Les attestations pour la déclaration d’impôts sont prêtes et sont à retirer

Au bureau syndical CGT

Resultat tribunal administratif

Décision du tribunal admistratif du 18 février 2013:

 

Nous avons perdu..... mais sur des actes administratifs, mais pas sur la biométrie. nous avions attaqué les sanctions disciplinaires et le juge a pris sa décision sur le refus d'obeissance.

Car sur la biometrie nous pouvons  crier VICTOIRE plus aucune entreprise en France ne pourra utiliser ce dispositif disproportionné

GREVE Le 31 janvier 2013

pour le 31 janvier 2013

Réponse à M. le maire concernant le mail et le courrier qu’il a envoyé à tous les agents avant même que nous diffusion notre tract :

A lire dans la rubrique « tracts »

LE BUREAU SYNDICAL CGT

VOUS SOUHAITE

UNE BONNE ANNEE

2013

le calendrier est arrivé dispo au bureau

IMPORTANT

TOUS LES REPRESENTANTS ONT BOYCOTES

LA CAP B &C DU 10 DECEMBRE

CELLE CI EST REPORTEE AU 17 DECEMBRE

VOIR LE TRACT DANS L’ONGLET TRACT

 

      PREAVIS DE GREVE DES AGENTS DES     ESPACES VERTS

LE 20/11/2012

LES AGENTS RECLAMENT LEURS DU !

SOIT 12 JOURS D’HEURES SUPPLEMENTAIRES

                   LA MUNICIPALITE A DEPUIS LE 12 SEPTEMBRE 2011

           A CHANGER LEURS HORAIRES

                 ET LE SURPLUS D’HEURE DOIT ETRE RENDU

                   SOIT EN CONGES SOIT EN EURO !!!!!

               AU 31 DECEMBRE 2012 SE SERONT 16.5 JOURS A     LEURS DEVOIR !!!!!!

 

LE MAIRE S’EST ENGAGE A DONNER

UNE REPONSE SE VENDREDI 21/11/2012

 

 

AUJOURD’HUI JEUDI

LE MAIRE A TENU SON ENGAGEMENT

REPONSE POSITIVE

 

victoire
vendredi 09 novembre 2012

LE 07/11/2012 A

A TOUS NOS COLLEGUES:

IL y aura le CONSEIL MUNICIPAL à 19H

 CELA RISQUE D’ETRE HOULEUX DANS LES DEBATS

VENEZ NOMBREUX !!

l'hebdo du val d'oise La gazette du 07/11/2012
le 07/11/2012
VENEZ NOMBREUX

DU NOUVEAU ... SUR LA BIOMETRIE

ce texte est un copier/coller du site de la CNILL

L'Autorisation unique n° AU-007 ne porte plus sur les contrôles d'horaires des salariés

23 octobre 2012

Ces dernières années, les techniques de contrôle des salariés sur leurs lieux de travail ont connu un essor sans précédent, notamment par le recours à des dispositifs biométriques. C'est pourquoi, la CNIL a souhaité recueillir l'avis d'organisations syndicales et patronales, de la Direction Générale du travail ainsi que de certains professionnels du secteur, sur l'utilisation de cette technologie. La problématique de la biométrie comme outil de gestion des présences et de contrôle des horaires a donc été analysée au regard de la loi informatique et libertés et dans le respect du code du travail.

La Commission s'est toujours montrée vigilante concernant les données biométriques. Celles-ci ont en effet la particularité d'être uniques et permanentes, car elles permettent d'identifier un individu à partir de ses caractéristiques physiques, biologiques, voire comportementales (ex : empreinte digitale, contour de la main). Elles ne sont pas attribuées par un tiers ou choisies par la personne. Elles sont produites par le corps lui-même et le désigne de façon définitive permettant de ce fait le "traçage" des individus et leur identification certaine.

Le caractère sensible de ces données explique que la loi Informatique et Libertés prévoit un contrôle spécifique de la CNIL fondé essentiellement sur la proportionnalité du dispositif au regard de la finalité recherchée, telle que la gestion des horaires.

Le 27 avril 2006, la Commission avait adopté une autorisation unique de mise en œuvre de dispositifs biométriques reposant sur la reconnaissance du contour de la main et ayant pour finalités le contrôle d'accès ainsi que la gestion des horaires et de la restauration sur les lieux de travail (AU-007).

À la suite de plus d'une dizaine d'auditions, un consensus s'est clairement exprimé pour considérer comme disproportionnée l'utilisation de la biométrie aux fins de contrôle des horaires.

Dès lors, la Commission a décidé de modifier l'AU-007 en ce qu'elle autorisait l'utilisation du contour de la main aux fins de gestion des horaires. Désormais, aucune autorisation unique ne permet  de contrôler les horaires des salariés par un dispositif biométrique.

Mesures transitoires

Les organismes qui recourent déjà à ce dispositif pour contrôler les horaires de leur personnel et qui ont effectué un engagement de conformité avant la publication de cette nouvelle délibération pourront continuer de l'utiliser pendant une période de cinq ans. Passé ce délai, ils devront arrêter de recourir à la fonctionnalité biométrique, ce qui n'impliquera pas systématiquement de changer de matériel. Les organismes pourront en effet paramétrer le système pour inhiber la fonction biométrique et utiliser, à la place, des codes, cartes ou/ et badges sans biométrie. La CNIL a informé individuellement les organismes ayant précédemment adressé un engagement de conformité à l'AU-007.

Toutefois, les dispositifs de contour de la main pourront toujours être utilisés pour contrôler l'accès à des locaux ou gérer la restauration sur les lieux de travail. Ces traitements continueront de faire l'objet d'un engagement de conformité à l'AU-007

Le fait d'installer un dispositif biométrique pour d'autres finalités que celles couvertes par l'AU-007 devra donner lieu à des demandes d'autorisation spécifiques, qui seront examinées au cas par cas par la Commission.

source : http://www.cnil.fr/la-cnil/actualite/article/article/lautorisation-unique-n-au-007-ne-porte-plus-sur-les-controles-dhoraires-des-salaries/

Pluie de sanction sur Garges les Gonesse

12 agents convoqués pour d’éventuelle sanction pour avoir osé assister à une réunion spontanée d’une vingtaine de minutes pour s’informer du sort réservé a un collègue qui subissait un changement d’affectation arbitraire et deux délégués (dont un permanent) syndicaux pour avoir assister et informer du sort de l’agent

ALERTE

En ce moment...

diffusion du tract pour la grève du 20 fevrier 2020

 

Meteo Garges-les-Gonesse

Nos coordonnées

Nouveau site Internet

Nous sommes heureux de vous souhaiter la bienvenue sur notre site!

 

ATTENTION changement d'adresse



CGT des territoriaux de Garges
14 rue philibert delome

95140 Garges les Gonesse


Téléphone : 06 25 54 2009

skype : 01 34 53 32 38

fixe :01 34 45 58 64

 

 

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.